Il y a des jours où mon métier de journaliste me désespère. Je commets sur les réseaux sociaux des petits messages destinés à promouvoir deux articles récents que j’ai écrits dans Entre les lignes.
L’un concerne les bières houblonnées très à la mode en Belgique ces derniers temps et l’autre, le problème des migrants. Eh bien la mousse intéresse trois fois plus que la détresse… C’est à se décourager d’être polyvalent!
Pour avoir vécu plusieurs drames en cette année 2015 (pourquoi diable est-ce cette année-là que j’ai décidé d’illustrer d’un billet chaque jour?), je suis bien placé pour dire que la phrase bateau “la vie continue” est certes d’application, mais à ce point… Il est vrai que la mort du lion Cecil a nettement plus choqué les braves gens que les naufrages des êtres en exode. Alors je me mets dans l’air du temps et après la bière, je glorifie le vin. Ainsi finit l’été. Demain, c’est la rentrée…
A demain.